Plans d'accès | Contact | E.N.T | Université

Actu / Evenements
 Vendredi 12 octobre 
Hommage à Jean Claude Fayet

Vendredi 12 octobre, Faculté des Sciences (Amphi 1) : Hommage à Jean Claude Fayet - Une plaque commémorative donnant le nom de Jean Claude Fayet à l’Amphi 1 de la Faculté des Sciences inauguré par Rachid El Guerjouma, Président de l’Université du Maine.

Epitaphe à Jean Claude Fayet

Né le 26 février 1938 à Onzain dans le Loire-et-Cher, Jean Claude Fayet est agrégé de l’Ecole Normale Supérieure et entame une thèse en 1962 au Laboratoire de Physique Cristalline EA CNRS 13 à l’Université de Paris-Sud, dans le domaine de la spectroscopie de structures cristallines. Après sa thèse il continue ses activités comme chercheur à Orsay et débute sa carrière comme enseignant universitaire simultanément à Orléans et au Mans de 1966 à 1969. Nommé MC de Physique à l’Université du Maine en 1969, ensuite Professeur, il fut Directeur de l’UFR Sciences de 1971 à 1975 puis Vice-président du Conseil Scientifique de 1980 à 1983.

Jean Claude Fayet a fondé au Mans le Laboratoire de Spectroscopie du Solide, composante du Laboratoire de Physique de l’Etat Condensé à l’UFR Sciences, et a animé jusqu’à sa retraite en 1998 une équipe de recherche avec des activités portant sur l’étude des structures locales cristallines par la technique de la RPE. Il entretenait avec réussite des coopérations scientifiques avec d’autres équipes en France, et avec des collègues en Suisse, Allemagne et Espagne, notamment une coopération fructueuse avec K.A. Muller, prix Nobel de 1987, avec qui il a écrit un ouvrage de référence. Appréciant les jeunes étudiants à tous les niveaux, il a encadré en particulier plusieurs enseignants-chercheurs de l’Université du Maine et d’ailleurs.

Au-delà de ses compétences scientifiques et universitaires, Jean Claude Fayet portait une dimension humaine avec discrétion et une certaine pudeur. Il était ouvert et bienveillant à l’égard des autres, appréciant les nouvelles idées et les nouveaux arrivants à l’Université du Maine et utilisant souvent l’ironie comme outil de communication. Il laisse dans le chagrin son épouse Michèle, elle aussi physicienne qui a fait carrière à Orsay et au Mans, ses deux filles, Marie et Eléonore, et trois petits enfants. L’UFR Sciences partage la douleur de sa famille et de ses proches.

Antoine Khater

Publié le 9 octobre 2012 - Modifié le 8 octobre 2015

Le Mans Université - Faculté des Sciences et techniques
Avenue Olivier Messiaen - 72085 Le Mans Cedex 9 (France)
Tel direction : 02-43-83-32-01
Tel scolarité : 02-43-83-32-07
[ Envoyer un message ]

Vous connecter