Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Faculté des Sciences et Techniques Le MansLogo Faculté des Sciences et Techniques  Le Mans
MA SCOLARITÉMA SCOLARITÉMA SCOLARITÉ
ACTUALITÉSACTUALITÉSACTUALITÉS

Entretien...

Directeurs des Etudes

Directeurs des Etudes

Rachel POMMIER  Jérôme LEHUEN

Entretien avec Rachel POMMIER et Jérôme LEHUEN, directeurs des études à la Faculté des Sciences & Techniques

La Faculté des Sciences & Techniques compte plus de 3700 étudiants, quels types de diplômes y prépare-t-on et dans quelles spécialités ?

La Faculté des Sciences & Techniques délivre des Licences (Bac+3), des Licences professionnelles (diplôme de niveau Bac+3 spécialisé et sélectif après un Bac+2), des Masters (Bac+5) et des Doctorats (Bac+8). Le but premier de la Licence est de préparer à la poursuite d’étude en Master, contrairement à la Licence professionnelle qui assure une employabilité directe mais ne permet pas de poursuite d’étude.

Il est possible d’obtenir tous ces diplômes dans des disciplines aussi variées que l’acoustique, l’actuariat, la biologie, la chimie, la géologie, l’informatique, les maths, la mécanique, la physique et les STAPS.

Je veux faire des sciences… dois je m’orienter vers des classes préparatoires ou bien un cursus universitaire ?

Une Faculté est un lieu assez singulier où laboratoires de recherche et salles d’enseignement cohabitent. Les enseignants sont pratiquement tous des chercheurs et c’est cette proximité entre formations et recherche qui fait toute la singularité des diplômes que l’on y prépare.

Quand on vient à l’université et en particulier à la Faculté des Sciences & Techniques, c’est que l’on aime les sciences et que l’on veut en faire son métier. Quand on est dans une classe préparatoire, on fait également des sciences, mais pas dans le même état d’esprit. On est là pour préparer un concours et l’unique but de ces deux années de travail intensif, c’est de sélectionner… Quant aux écoles d’ingénieurs décrochées, elles ne correspondent pas toujours aux envies initiales des candidats et on n’y fait parfois plus beaucoup de sciences…

A l’Université, nous ne sélectionnons pas ; la sélection se fait presque naturellement entre des étudiants qui aiment ce qu’ils font et les autres. On y prend le temps de travailler sur des projets, d’aller au fond des choses, de se questionner, c’est ce qui permet d’atteindre de très hauts niveaux de qualification. Les profils des étudiants sont donc complètement différents.

Contrairement à certaines idées reçues, l’embauche des jeunes diplômés est au rendez-vous. Par exemple, les étudiants sortant de nos Masters d’actuariat ou bien d’informatique ont généralement une promesse d’embauche avant la fin de leur cursus.

Comment se passent les enseignements à la Faculté des Sciences & Techniques ?

Il y a plusieurs types d’enseignement : les cours magistraux (CM), les travaux dirigés (TD), les travaux pratiques (TP) et les projets.

Les CM en promotion entière se font souvent en amphithéâtre. En général, les promotions sont de l’ordre de 100 à 200 étudiants ; en L1 STAPS les effectifs sont un peu plus importants (de l’ordre de 400 étudiants).

Les TD quant à eux se font par groupes de 40 étudiants maxi. Pendant une séance de TD, les étudiants travaillent sur des exercices en lien avec le cours précédent et peuvent interagir avec l’enseignant chargé de TD.

Dans certaines filières, les CM sont remplacés par des « Cours-TD » un peu comme au Lycée.

Les TP se font par groupes de 20 étudiants maxi. Pendant une séance de TP, les étudiants mettent en application des concepts vus en CM et en TD au travers de manipulations directes ou avec l’aide d’un ordinateur.

Enfin, les étudiants ont de nombreux projets à mener, soit en autonomie totale, soit guidés ou accompagnés par un enseignant au cours de séances spécifiques.

Comment se passent les évaluations à l’université ?

Cela dépend des filières mais en général, la fréquence des évaluations est plus faible à l’université qu’au lycée. Les enseignements sont regroupés en blocs appelés Unités d’Enseignement (UE) et chaque UE possède ses modalités d’évaluation. Par exemple : dans l’UE « Architecture des ordinateurs » de la L1 informatique, il y a une note d’examen de type QCM, une note d’évaluation écrite finale et une note de TP (moyenne de 7 notes). L’UE est acquise lorsque la moyenne pondérée de ces 3 notes est supérieure ou égale à 10/20.

Quels sont vos conseils pour réussir sa première année de licence ?

A l’université, les rythmes ne sont pas les mêmes qu’au lycée. L’année est découpée en 2 semestres de 15 semaines et les emplois du temps peuvent changer d’une semaine à l’autre.

L’une des clefs pour réussir, c’est d’être assidu. Mais attention, venir en cours c’est être présent physiquement mais également intellectuellement (attention donc aux fêtes du jeudi soir !!). Il faut être capable de mobiliser tout son esprit pendant la durée du cours, pour comprendre, prendre des notes, poser des questions… Si vous faites cela, c’est 50% du travail qui est fait !

Les TD sont là pour lever toutes les zones d’ombre. On y met en application le cours, l’enseignant prend le temps de répondre à toutes vos interrogations. Il est donc important d’avoir appris le cours avant de venir en TD, sinon la séance ne vous sera pas bénéfique.

Une autre clef, c’est de poursuivre l’apprentissage à la maison, à la bibliothèque, en revoyant son cours, en le réécrivant si nécessaire, en refaisant les exercices, en allant piocher dans d’autres ressources (livres, ressources numériques, etc.). Chacun doit développer ses propres méthodes !

Il faut cependant prendre garde à ne pas confondre les plages horaires libres dans l’emploi du temps avec du temps libre pour se distraire et perdre de vue ses études !

Avec un travail régulier suivi d’une bonne révision avant les contrôles, il n’y a normalement pas de problème pour l’obtention d’une année de Licence.

Les Licences sont-elles réellement accessibles à tous les types de bacs ?

Les Licences sont, pour la plupart, non sélectives. La clef d’entrée est le bac ou un diplôme reconnu comme équivalent. Néanmoins, il ne faut pas se faire d’illusions : pour entamer une Licence en sciences, quelle qu’elle soit, il faut un certain bagage scientifique, et les baccalauréats généraux scientifiques sont les plus adaptés. A l’opposé, les bacs professionnels sont inadaptés. Le taux de réussite en Licence pour les étudiants issus de ce type de filière est très proche de zéro. Les cursus courts type BTS ou DUT sont à envisager.

La Faculté a mis en place un suivi particulier pour certains étudiants. En quoi consiste-t-il ?

Depuis l’an dernier, pour tous les étudiants ayant reçu un « OUI-SI » sur la plateforme ParcourSup ainsi que pour les étudiants en difficulté à l’issue des premiers contrôles, nous avons mis en place un suivi spécifique. Ils bénéficient ainsi d’entretiens particuliers avec un enseignant référent et de tutorat. Nous avons eu de bons retours des étudiants, aussi bien des étudiants tuteurés que des tuteurs eux-mêmes. Nous avons ainsi constaté une amélioration des taux de réussite sur des filières comme les SVT. Pour la rentrée 2019, nous expérimentons également un nouveau dispositif : une L1 en deux années pour les étudiants de STAPS en difficulté.

 

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez