Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Faculté des Sciences et Techniques Le MansLogo Faculté des Sciences et Techniques  Le Mans
MA SCOLARITÉMA SCOLARITÉMA SCOLARITÉ
ACTUALITÉSACTUALITÉSACTUALITÉS
Covid-19 & rentréeCovid-19 & rentréeCovid-19 & rentrée

Les Licences

Nos Formations

Bac +3 les Licences

La Faculté vous propose un panel de Licences (Bac+3) couvrant les grands domaines scientifiques et techniques : Mathématiques, Physique, Chimie, Acoustique, Informatique, Sciences de la Vie, Sciences de la Terre, STAPS.

Contrairement aux formations proposées dans les lycées (CPGE, BTS) ou dans des établissements privés, les enseignements de Licence et de Master de la faculté sont dispensés par des enseignants-chercheurs, spécialistes de très haut niveau et pour la plupart reconnus internationalement pour leurs travaux scientifiques. Les étudiants bénéficient ainsi d’un environnement particulièrement riche où laboratoires de recherche, chercheurs et étudiants cohabitent.

 

 Vous souhaitez candidater ?

Notre offre de formation en Licence

FAQ Licences

Comment est construit un parcours de licence ?

Les licences sont construites selon une spécialisation progressive (plus ou moins rapide) de l’étudiant. Par exemple, un étudiant désirant faire de la physique des matériaux commencera par un portail Maths-Physique-Chimie. En deuxième année, il suivra un parcours commun Physique-Chimie et la troisième année sera consacrée exclusivement à la Physique. Pourquoi ? car les sciences ne se cloisonnent pas… et les meilleurs scientifiques et ingénieurs ont une culture scientifique large. Un bon physicien doit ainsi être capable de manipuler les mathématiques à très haut niveau et les propriétés physiques des matériaux sont étroitement liées à leur chimie, sans parler des applications qui peuvent être en médecine, biologie, informatique, sciences de la Terre etc…

Les licences, des diplômes très/trop généralistes ?

Souvent qualifiées de généralistes, les licences sont pourtant des diplômes très pointus dans leur domaine,  offrant de vraies compétences professionnelles acquises au cours des nombreux Travaux Pratiques et/ou de mises en situation. Le stage, en entreprise ou en laboratoire, est intégré dans la plupart des licences. A l’issue des 2 premières années de licence, si vous souhaitez alléger les parties théoriques et approfondir vos compétences professionnelles pour devenir Technicien Supérieur, c’est en L3 Pro (Licence Professionnelle) qu’il faudra vous orienter. Attention, les licences « Pro » ne permettent pas, sauf rares exceptions, de poursuivre en master.

La licence, un pré-requis nécessaire pour le master

Les licences sont les seuls diplômes de niveau bac +3, reconnus sur le plan européen, vous apportant les notions théoriques requises pour la poursuite d’études en master (Bac +5). Si vous êtes issus d’un DUT ou d’un BTS, la poursuite en master ne vous sera possible qu’à condition de réintégrer au préalable un cursus de licence, en 1ère, 2ème année ou 3ème année en fonction de vos résultats et de votre diplôme. Renseignez-vous auprès des responsables des licences visées.

Licence / DUT / Prépas…des méthodes et des objectifs différents

Entre licence, DUT et classes préparatoires, le choix est parfois difficile. Pourtant, ces trois types de formations n’ont pas les mêmes objectifs, pas les mêmes modalités pédagogiques et ne s’adressent pas aux mêmes étudiants.

Le but premier des CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Écoles) est de préparer aux concours d’entrée des écoles d’ingénieurs. Si elles sont prisées des bons élèves et recommandées par de nombreux enseignants, les « prépas » ne sont pas adaptées à tous. Le rythme d’étude y est très soutenu et incite les élèves à privilégier le bachotage et la compétition plutôt que de la problématisation scientifique (réflexion sur la question scientifique sous-jacente). Attention toutefois à l’étape finale : si d’aventure vous n’obtenez pas l’école d’ingénieur de vos rêves, la déception face à un investissement de deux années peut être très grande.

Les DUT (Diplômes Universitaires de Technologie) quant à eux sont des formations en deux ans dispensées au sein des IUT (Instituts Universitaires Technologiques) qui ont pour vocation une insertion professionnelle à bac+2 (attention, la réforme du DUT risque de modifier les choses), même si des poursuites d’études restent envisageables pour les meilleurs étudiants. Les enseignements sont très encadrés et sont essentiellement technologiques. La poursuite d’étude après un DUT n’est pas assurée et un jeune qui viserait un débouché à bac+5 (niveau Master) aurait tout intérêt à privilégier un cursus lui assurant une meilleure progressivité sur les 5 années (L+M).

La Licence quant-à-elle s’effectue sur trois ans à l’Université et oriente les étudiants vers une sortie à bac+3 (Licence Pro), bac+5 (Master ou école d’ingénieurs), voire bac+8 (Doctorat). Les enseignements sont dispensés essentiellement par des enseignants-chercheurs, reconnus pour leurs travaux scientifiques et passionnés. Le rythme des enseignements est moins soutenu que dans les classes préparatoires et les IUT, mais il permet aux étudiants de développer esprit et culture scientifiques requis par les métiers à forte qualification. Contrairement aux idées reçues, les étudiants bénéficient d’une forte proximité avec les enseignant-chercheurs, en particulier à Le Mans Université où laboratoires de recherche et zones d’enseignement sont étroitement mêlées.

La licence, accessible à tous ?

Les licences de la faculté sont accessibles à tous les bacheliers, sans sélection (sauf parcours spécifiques de type CMI ou double licence). Attention certains prérequis sont nécessaires pour réussir en Licence. A l’issue de la procédure ParcourSup, certains étudiants reçoivent donc un avis OUI-SI. Cela signifie que les enseignants jugent que le parcours antérieur et/ou les résultats de l’étudiant ne sont pas en adéquation avec ce qui est attendu pour démarrer le cycle d’études dans de bonnes conditions. L’étudiant sera donc confronté à de grosses difficultés dès son entrée en Licence. Et même si la faculté met en place des dispositifs de suivi et d’aide, la réussite ne dépendra que de la motivation et des efforts fournis par l’étudiant.

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez